Non classé

Sept ans après sa création, la Compagnie Marocaine des Energies – CME – a décroché le projet du parc éolien de Safi pour une capacité de production énergétique de 200 MW. Pour la première fois, les représentants de CME ont pris la parole le 27 novembre devant un public de 150 invités, SE Monsieur Aziz Rabbah, ministre de l’énergie des mines et du développement durable, en présence de S.A.R. la Princesse Astrid de Belgique, Représentante de sa Majesté le Roi Philippe. 

Le Maroc a accueillie, du 25 au 30 novembre 2018, S.A.R. la Princesse Astrid de Belgique, Représentante de sa Majesté le Roi Philippe, accompagnée d’une délégation importante composée de 5 ministres fédéraux et régionaux et de plus de 400 opérateurs économiques belges, dans le cadre d’une mission d’affaires qui marquera un nouvel élan dans les relations économiques entre les deux pays. Dans le cadre de cette mission, la délégation avait prévu la visite de quelques entreprises belges installées au Maroc, dont la CME, filiale marocaine du Groupe belge Windvision, sélectionnée par l’organisation pour une visite princière en ses locaux à Rabat, le 27 novembre.

La CME a ainsi convié quelques 150 invités (partenaires, clients, élus, autorités et représentants de la société civile de la région de Safi) pour une réception en l’honneur de S.A.R. la Princesse Astrid de Belgique, afin de présenter son projet phare à Safi, fruit d’une collaboration exemplaire entre le Maroc et la Belgique.

Présentation maquette projet

Un nouvel essor pour les activités de CME

Depuis sa création en 2011, la CME a déployé deux projets éoliens majeurs au Maroc, l’un à Tétouan de 150 MW et un autre à Safi de 200 MW. La CME développe en parallèle plusieurs autres projets éoliens, solaires et hydrauliques pour valoriser tout le potentiel qu’offre le Maroc dans les solutions énergétiques de demain.

L’obtention, en février 2018, de l’autorisation provisoire relative au projet de Safi, a marqué une accélération importante des activités de CME au Maroc. En effet, le projet éolien de Safi représente un des plus grands investissements, estimé à plus de 3 milliards de dirhams. Développé dans le cadre de la Loi 13-09, Il est composé de 58 turbines de 3,5 MW pour participer à l’objectif du Royaume d’atteindre une production annuelle de 2 000 MW d’énergie éolienne à l‘horizon 2020, afin de couvrir les besoins électriques de 1,4 million d’habitants et d’éviter l’émission de 650 000 tonnes de CO2. Ce projet se situe sur un foncier public de 2 000 Ha sur le territoire des communes rurales de Bedouza et Ayir, à quelques kilomètres de Oualidya.

Une opportunité majeure pour la région de Safi

L’installation du parc éolien représente une formidable opportunité pour dynamiser le tissu socio-économique de la région de Safi, en participant à la création d’emplois qualifiés et à l’amélioration du niveau de vie de la population. CME a dans ce cadre élaboré un programme de développement économique et social ambitieux en partenariat avec les communes, les associations et les différents services de la Préfecture de Safi, articulé autour de trois axes :

  • Renforcer l’infrastructure sociale et aider à améliorer les services sociaux.
  • Promouvoir l’économie locale pour améliorer les conditions de vie de la population.
  • Encourager la qualification du Capital Humain et l’animation sociale par l’autonomisation, le sport, la culture et le loisir.

Pour soutenir ce programme social ambitieux, la CME a mobilisé la Coopération Belge au Développement, notamment l’APEFE Wallonie-Bruxelles qui s’est attachée aux volets de la formation, de l’accompagnement et de l’entrepreneuriat féminin dans la région du projet. La CME et l’APEFE ont d’ailleurs signé une convention cadre de partenariat devant S.A.R lors de cet événement couvert par la presse nationale.

À propos de Windvision

Windvision est une société de développement de projets d’énergie renouvelable qui coordonne tous les aspects d’un projet, de la sélection du site en passant par les études de faisabilité, le développement et la procédure de permis, le financement, la construction et enfin l’exploitation finale. Chaque projet s’attache à cultiver une communication transparente et une collaboration constructive, positive et durable avec toutes les parties impliquées. La flexibilité et l’indépendance de Windvision en fait un acteur unique dans le développement de projets d’énergie verte, ne reculantdevant aucun défi technique et innovant. Son parc réalisé à Estinnes en Belgique en est la preuve ;avec 11 turbines Enercon d’une capacité nominale de 7,5 MW, ce projet est une première mondiale.

À propos de CME

En 2011, le Groupe Windvision a créé sa filiale marocaine CME, la Compagnie Marocaine des

Energies, qui a depuis développé deux projets phares : Tétouan Windfarm, d’une capacité de

150 MW et Safi Windfarm (200 MW). Par ailleurs, CME a un département d’exploitation dans lequel les projets du groupe WindVision en Europe sont exploités à partir du Maroc, dans ses bureaux à Rabat. Fort de cette expérience, le Groupe Windvision a décidé de s’appuyer sur ses équipes au Maroc pour déployer ses activités en Afrique Subsaharienne. CME a ainsi créé la filiale « CME Africa » à Dakar.

À propos de l’APEFE Wallonie-Bruxelles

L’Association pour la Promotion de l’Éducation et de la Formation à l’Étranger est un centre de coopération internationale qui agit notamment pour l’éducation, la formation professionnelle, l’amélioration des filières économiques et commerciales, mais aussi dans le cadre de problématiques à l’environnement, à la santé, à l’accès à l’eau et à l’assainissement. Présente au Maroc depuis plus de 20 ans, à travers des missions d’accompagnement au Gouvernement marocain, l’APEFE dispose d’un bureau local à Rabat qui a mis en place le programme Min Ajliki, en faveur de l’entrepreneuriat féminin, social et/ou solidaire, en misant sur le digital pour faciliter l’accès aux formations.